Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Abonnement
Quatre consommateurs sur cinq mécontents de leur expérience d’achat en magasin
De plus en plus exigeants en matière de services, les consommateurs s'attendent non seulement à une expérience shopping exceptionnelle, mais également qu’elle soit intégrée et harmonisée à travers les différents canaux d’achats qu’ils empruntent. Si près des deux tiers des acheteurs plébiscitent une expérience shopping transversale cohérente, seulement 18 % déclarent en bénéficier réellement aujourd'hui, constate Manhattan Associates qui vient de dévoiler les résultats d'une étude menée auprès de plus de 2 000 consommateurs français et 50 dirigeants d’enseignes. 63 % indiquent qu'ils souhaitent que leur expérience en ligne soit identique en magasin et 80 % estiment en savoir plus sur les produits et les services proposés que le vendeur en magasin. Le message est donc clair : le consommateur attend des détaillants qu’ils investissent.

Malgré le décalage de perception observé chez les détaillants en général, un nombre encourageant d’entre eux semble cependant décidé à combler cette lacune : 40 % des détaillants français font des nouvelles technologies en magasin une priorité commerciale pour l'année en cours, tandis qu'un détaillant sur quatre prévoit déjà d’investir dans des outils dédiés aux employés en contact avec la clientèle. Pour les détaillants, les bénéfices à retirer de la mise en œuvre de tels projets représentent un véritable potentiel puisque près de la moitié des consommateurs interrogés se déclarent être plus enclins à rester fidèle à une enseigne qui s’engage à proposer ce type de service « sans couture ».

Les autres enseignements de l’étude :

- Près de la moitié des consommateurs interrogés pensent que le rôle le plus important du vendeur en magasin reste de délivrer des conseils sur les produits,
- Un quart des consommateurs déclarent la capacité à vérifier la disponibilité des stocks comme la mission clé du gérant de magasin, quand seulement 8 % des détaillants disent avoir une vue d'ensemble précise de l'ensemble de tous les canaux et tout le temps,
- Les détaillants estiment que le service clientèle dans son ensemble, incluant l’amabilité, la disponibilité et l’accueil des clients reste l’atout majeur d’un vendeur magasin (56 %),
- 45 % des consommateurs citent la livraison rapide comme le motif principal de leur fidélité à une enseigne,
- Les consommateurs considèrent la livraison gratuite comme l'option de service la plus importante qu'un détaillant doit offrir dans le cadre de son offre en ligne (59 %) et sont globalement satisfaits du délai habituel de trois jours pour recevoir leurs articles,
- Le « Ship from Store » semble gagner en popularité avec 60 % des détaillants qui le pratiquent déjà et 26 % prévoyant de l’inclure dans leur stratégie d’approvisionnement future.

Selon Remy Malchirand, Managing Director France, Manhattan Associates, « Les consommateurs ont une vision claire de ce à quoi devrait ressembler une expérience shopping dans le monde numérique d'aujourd'hui et sont même disposés à garantir leur fidélité si les enseignes sont capables de répondre à cette attente. Il est temps désormais pour le commerce de détail d'investir dans des technologies qui leur assurent un temps d’avance. Ils doivent impérativement prendre les mesures nécessaires pour s’assurer de combler l'écart entre les attentes des clients et la réalité du service proposé aujourd'hui. Ceux qui le feront seront ceux qui prospéreront en 2017 et au-delà. »
Publié le 17 mai 2017
SQ 250-300