Interview de Lucas Belvaux sur FilmoTV

Publié le jeudi 22 juin 2017

La sortie en VOD de Chez Nous procure à FilmoTV l’occasion de se replonger dans l’univers d’un cinéaste que l’actualité récente (liée au sujet même de son film) a trop restreint à la politique stricto sensu. C’est donc pour parler de cinéma et d’une œuvre originale en plein devenir que Lucas Belvaux est venu rendre visite à FilmoTV. Il évoque face à Yves Alion ses motivations à faire du cinéma mais aussi la façon dont ses films ont été conçus et réalisés. Retour en arrière donc…

…sur une première vie d’acteur
Rappelez-vous Allons z’enfant ! Rétif au système scolaire, Lucas Belvaux quitte l’école et sa Belgique natale à 17 ans. Il arrive à Paris et commence son bagage culturel, seul. Très vite, après seulement quelques mois de formation au métier de comédien, il obtient le rôle principal dans Allons z’enfants d’Yves Boisset. Lucas Belvaux tournera ensuite plus d’une vingtaine de longs métrages avec Claude Chabrol, Jacques Rivette, Olivier Assayas…

…sur quelques films comme réalisateur à voir sur FilmoTV dans le Pass Illimité
Il se fera remarquer comme réalisateur avec, entre autres, sa trilogie – Un couple épatant, Cavale et Après la vie.
Ce projet théorique sur les personnages secondaires, qui lui prit 10 ans à mettre en place, se compose donc de trois films encastrés les uns dans les autres, trois genres : une comédie, un polar et un drame. Les personnages principaux de l’un deviennent les personnages secondaires des deux autres, les trois histoires se croisent et se percutent.
. Un couple épatant (2002) avec Ornella Muti et François Morel dans le rôle d’un couple que rien ne peut ébranler…et pourtant !
. Cavale (2002) avec Lucas Belvaux et Catherine Frot, quand un prisonnier s’évade et que tout le monde lui tourne le dos…une rencontre improbable sur fond de polar.
. Après la vie (2002) avec Dominique Blanc en toxicomane mariée à Gibert Melki un flic peu scrupuleux.

Une des expériences les plus originales du cinéma français, avec en vis-à-vis, de façon faussement classique et aux résonances multiples, La raison du plus faible (2006). Récit d’un hold-up monté à Liège par des chômeurs qui ne s’en sortent plus aidé d’un braqueur repenti.

Sans oublier, proposé à la carte, Allons’z enfants (1980) d’Yves Boisset

Et Chez nous (2017) en VOD à compter du 26 juin 2017 avec Emilie Dequenne, André Dussolier et Catherine Jacob

Interview à retrouver gratuitement sur Filmomag.




Copyright © 2017 ITRgames - All right reserved